Le jour s’achève et je veux le terminer avec Paul Klee.

comme il a commencé…

Doodle de Google , qui veille aux moments importants. Aujourd’hui ,

c’est l’anniversaire de ce grand poète . et c’est bon de voir son merveilleux travail en vedette loin de la tourmente de médiocrité qui tourne en rond en jaune fluo.

KLEE,

prononcer « Clé », nous dit-on… quelle belle homonymie pour celui qui nous offre la clef pour une toute autre habitude …

…entrer dans la pyramide, transparences aériennes, écouter  les couleurs, musique du silence

et leur rire de cascade acidulée aussi

espiègle

cristallin

enchantement.

C’est alors que le regard se lave.  encore et encore.

Klee,

indispensable. comme une source fraîche .

Oui, oui, c’est une oeuvre précieuse  de ressourcement et d’énergie pour le petit Morpho tout bleu qu’il est. Il lui doit beaucoup et encore, et encore . tant que le pinceau et les couleurs le font vibrer.

et, surprise du soir,  enfants terribles de Klee, les incroyables Shadoks sur nos écrans… un vrai régal, et toujours aussi aiguisé et pile dans notre époque. 

à suivre sur Arte encore quelques temps, je crois.

Des petites séquences à croquer tous les jours, sans modération.

Bon,

et Morpho Bleu dans tout ça ? Ambiance Noël à l’atelier et dans le coeur.

On peut lancer le compte à rebours … entre 2 chocolats de l’Avent,où tout manger d’un coup, façon ogre gourmand!

Encore ou plus que, c’est selon, une semaine …

Pour terminer, un détail aquarelle à retrouver dans ma petite expo :

 » le petit prince de rien du tout »

à suivre .